Mas des Agrunelles
 

Situé dans une zone très fraiche du Languedoc, à Argelliers et Murles, nous cultivons en Agriculture Biologique et Biodynamique un peu moins de 25ha de vigne.
Sur un terroir particulièrement frais comme l’illustre la carte des bioclimats, notre domaine est placé au Nord de la courbe « F » qui désigne la zone fraiche (entre 1350 et 1450 heures supérieures à 10°C selon l’échelle de Winkler). Cet OVNI climatique en Languedoc n’a jamais trouvé sa place dans la logique productiviste du système coopératif. Historiquement terre de brebis et de charbon de bois, son climat austère ne lui permet pas de murir de gros rendements. Ce contexte thermique associé à nos calcaires fracturés, une viticulture harmonieuse et une vinification sans intervention nous permet de faire des vins digestes et peu alcooleux.
Le nombre important de cuvées est dû au fait que chaque parcelle est vinifiée séparement. Le travail du sol qui oblige les racines à plonger, les levures naturelles qui s’imprègnent toute l’année de leur environnement… notre façon de travailler marque énormément l’identité du terroir.

Nous n’utilisons aucune méthode ou produit œnologique qui aurait pour effet de standardiser. Notre façon de travailler confère à nos vins une trame aromatique davantage parcellaire que variétale. C’est pour cette raison et dans un souci d’authenticité que dans la mesure du possible, chaque terroir fait l’objet d’une cuvée.

Les blancs :

Nicot Blanc, terroir de l’église à Murles, sol argilo-calcaire assez profond. Dans un bas fond très à l’abris, sensible aux gelées de printemps et au mildiou. Pour l’anecdote, Marssanne et Grenache blanc.

La Valière, terroir de la Couteyrasse, sol argilo-limoneux exposé Nord. Parcelle de Cinsault (les Mauves) surgreffée avec du Viognier en 1982, seulement la moitié des greffons ont pris.

Barbaste, terroir du Mas Neuf à Argelliers, sol très calcaire. La parcelle de Chardonnay est très sensible aux gelées d’où son nom qui signifie gelée blanche en Occitan.

Fleur Blanche, terroir du Mas de Perry au sol profond argilo-limoneux, sensible aux gelées de printemps.

Camp de Lèbre, “Champ de lièvre” en Occitan, ainsi nommé par la présence de nombreux lièvres qui au primptemps prennent leur part de bourgeon; parcelle argilo calcaire de carignan blanc exposée OUEST.

Le rosé :

Nicot Rosé, terroir des Saules a Murles, sol argilo-calcaire exposé EST

Les Rouges :

Nicot Rouge, assemblage du terroir du Poujol exposé NORD, au sol argilo-limoneux et des Saules au sol argilo-calcaire exposé EST. Deux parcelles qui mûrissent très tard.

Cariño, terroir de la Marèle à Argelliers, sol argilo-siliceux à la granulométrie grossière. Parcelle de carignan plantée dans les années 50.

L’Indigène, terroir Patou et Planas, à Murles exposé OUEST pour la syrah et EST pour le Grenache. Mas Neuf et Marèle à Argelliers pour le carignan et la syrah.

Les Hauts de Perry, terroir du Closcas à Murles. Sur cette parcelle très calcaire à 270m d’atitude exposée NORD-OUEST, la roche mère affleure. Ce plateau issu du jurassique domine le « Mas de Perry », d’ou le nom de la cuvée.

Les Mauves, terroir de la Cousteyrasse, sol argilo-limoneux exposé NORD. Parcelle de Cinsault planté dans les années 1960.

Carmin, terroir du Mas Neuf à Argelliers et des planas à Murles, cette entorse à notre philosophie est dictée par le côté pratique.

ARTICLES DE PRESSE :

Terre de Vins – Janvier 2018

1ercouvterredevins

Cuisine et Vins de France – Nov 2016

couv-cuisine-et-vins-de-france-nov-2016 - Mas des Agrunelles - Carino